Agathe Monmont
Available

Agathe Monmont

Brand Strategy Luxury Fashion Beauty @TikTokLondon, United Kingdom
+ Info

350

Connections
Elisavet Oikonomou
Isobel Bowdery
Yulia Tarabukina
Agathe Monmont
Available

Agathe Monmont

Brand Strategy Luxury Fashion Beauty @TikTokLondon, United Kingdom
Projects
  • we partied in dracula’s haunted castle and lived to tell the tale
    we partied in dracula’s haunted castle and lived to tell the taleYou hear ‘Transvlvania’ and you think ‘Dracula’. You hear ‘would you like to come and party in Dracula’s actual castle on actual Halloween in actual Transylvania?’ and you think a few more, like ‘wot’, ‘I need to pack extra underwear’, and ‘I need a Heidi Klum-level fancy dress costume for this one’. When G Adventures invited us to Bran Castle for a 200 people-strong party on the scariest night of the year, it was an easy decision. ICYMI, Bran Castle is the setting of Bram Stoker’s iconic Dracu
  • 9 reasons you need to goa to goa (#sorrynotsorry)
    9 reasons you need to goa to goa (#sorrynotsorry)While not quite undiscovered, Goa is a travel gem with a host of holiday delights. A comparison to Ibiza is pretty bang-on - with a party vibe in the north, and a chilled yoga-y new-age vibe in the south, it suits pretty much whatever vibe you're feeling. From dog yoga to incredible food and so much more, here are 9 reasons why you need to Goa to Goa (not even sorry about that Goa pun)... yoga + dogs = doga Channel your inner Owen Wilson and drop in for a Vinyasa class at Kranti Yoga in Patnem -
  • Story of La Maison Jaune in Beirut
    Story of La Maison Jaune in BeirutBeyrouth : la Maison jaune va enfin être réhabilitée
  • Cheeky question for Charles Beigbeder
    Cheeky question for Charles Beigbeder
  • Interview François Cluzet for L'Express
    Interview François Cluzet for L'ExpressFrançois Cluzet:"J'aime bien être ridicule" Papa poule agent d'entretien dans Mon père est femme de ménage, de Saphia Azzeddine, François Cluzet démontre l'étendue de son talent. Il évoque son parcours avec nos lecteurs Makcool : Vous êtes-vous inspiré d'événements de votre vie pour le personnage de Michel ? François Cluzet : Oui. J'ai eu envie de retrouver ce milieu social que je connais bien pour y avoir passé mon enfance. Maintenant que je suis devenu un gros bourgeois (rires), c'était comme me souvenir de mes racines. J'avais un peu le trac parce que j'avais peur d'avoir perdu tout ça. Ce n'est pas la même chose de jouer quelqu'un qui fait la cuisine qu'un type qui se fait servir, ce n'est pas la même attitude... Et puis, j'aimais aussi ce que proposait le film en terme d'éducation. J'ai eu la chance d'avoir un père qui avait compris qu'il fallait donner confiance aux enfants. Aujourd'hui, il n'y a plus d'ascenseur social. On ne commence plus comme apprenti pour finir avec un poste à responsabilité. Même les diplômés se rendent compte que la porte est fermée. Or, l'ascenseur social doit exister, et c'est ce que propose le film : aider ses enfants à monter parce que la société ne le fera pas.  François : Vous êtes réputé timide. Est-ce que cette timidité vous aide ? Est-ce un levier ou un frein à votre jeu ? Un peu les deux. J'étais timide de nature. Avec mon frère et mon père, on se repassait le bouquet de fleurs quand on arrivait chez quelqu'un (rires). Comme j'étais le plus petit, évidemment, c'est moi qui en héritais au dernier moment lorsque la porte s'ouvrait... J'ai été élevé entre hommes et j'étais excessivement timide avec les femmes. Tout s'est un peu décoincé quand je suis entré au cours Simon. Là, il a fallu échanger des sentiments ; alors évidemment ça ôte beaucoup de timidité. On ne dit pas "je t'aime" à quelqu'un comme ça (riant) ! On est obligé d'être dans une certaine authenticité, même si on se réfugie derrière le texte en se disant : "C'est lui qui dit ça, pas moi." Et puis, avec le temps, j'ai appris pas mal de choses sur la timidité. Par exemple, mon père m'a dit très tard : "La timidité, c'est de l'orgueil." J'avais envie de lui dire : "Il fallait me dire ça il y a cinquante ans !" Il y a beaucoup d'acteurs timides. Mais ce qui est intéressant avec la timidité, c'est qu'on garde beaucoup en soi. Et un acteur, c'est un peu un dépôt : pas la peine d'aller jouer s'il n'y a rien en réserve. Le stock d'un acteur, c'est sa sensibilité. Quand on est sur scène ou devant la caméra, on n'a plus de jardin secret, tout se fait sur le ressenti, donc il faut vraiment que les partenaires ouvrent leur carapace. Dans la vie, on est blindé : on se méfie de n'importe quoi, un regard, un jugement. Notre boulot, c'est de ressentir, donc d'être vulnérable. Alors c'est un peu casse-pieds parce que cette fragilité devient permanente. Vous ne pouvez pas décider d'être vulnérable à un moment et puis d'être fort à un autre, ça ne marche pas comme ça.  François : Vous avez commencé au théâtre, vous ne souhaitez pas y revenir ? J'ai plein de potes qui font tout, tout le temps. Je les admire. Moi, je suis un contemplatif. L'action permanente ne me va pas du tout. Jouer au théâtre, c'est mettre un autre fer au feu. C'est une autre disponibilité. Il ne faut rien faire de la journée. Celui qui tourne et qui va au théâtre le soir, il joue un peu sur son savoir-faire et là, il se perd. Il ne sera pas un acteur de demain, celui qui a l'instrument le plus sensible, celui à qui on va pouvoir confier des situations, des responsabilités modernes aussi. Bon, peut-être que certains y arrivent... Et puis, la plupart des théâtres à Paris - où l'on en compte plus de cent ! - sont à peine fréquentés et, pour des questions de rendement, la plus grande partie de leur programmation artistique est franchement très mauvaise...  Agathe : Et passer à la réalisation ? J'aimerais bien. J'y pense depuis des années. J'ai compris qu'être acteur reste un métier très passif. On vient vous chercher comme un crayon de couleurs dans une trousse d'écolier : "J'ai besoin du rose, je prends le rose, j'ai besoin du bleu, je le remets." J'aimerais bien être réalisateur, ce qui est difficile, c'est de trouver le sujet. J'écris depuis longtemps, mais rien qui n'ait intéressé les producteurs jusqu'ici. Mais je vais y arriver.  Mackool : Quel genre d'histoire aimeriez-vous mettre en scène ? J'aime bien être ridicule. Je ne sais si c'est par pudeur ou timidité. Quand je le suis dans certains films, je prends beaucoup de plaisir. Je vais par nature vers la comédie, c'est ça que j'aime écrire. Quand j'étais petit, je voulais faire des films qui font rire parce que moi, on ne m'a pas fait rire, et j'en avais gros sur la patate. Ensuite, je ne crois pas qu'il y ait de film sans histoire d'amour.  Florence : Vous avez été nommé deux fois au César du meilleur acteur, et une fois consacré. Pensez-vous aux récompenses lorsque vous tournez un film ? Non. On est mal barré si on se voit lever la coupe avant même d'avoir commencé la course. D'abord, il faut avoir des rôles dits "à performance" et ce n'est pas ma tasse de thé, même s'ils sont souvent très beaux. Ceux que j'ai faits, je les ai faits avec plaisir. Ensuite, si le film a marché en salle, on n'a pas besoin de consécration et de médailles supplémentaires. S'il n'a pas fonctionné, au contraire, on en a besoin. 
  • 7 ways a spa break can boost your mental & physical health
    7 ways a spa break can boost your mental & physical healthDuring Women’s Wellness Week, spa booking agency Spabreaks.com worked with spas all around the world gave away free massages for charity. At 11am GMT, 1000 women around the world took time out of their day to get a massage. It was the largest ever simultaneous global fundraising massage-athon, with all money raised going directly to Willow, a charity that helps seriously ill young adults. The idea behind the dreamy concept is that every woman should take some time for herself and do something that makes her feel good, especially when nowadays being a woman equals more pressure than ever. Juggling between a career, family, social life and the idea of nailing it every single minute can be exhausting. So if you can’t quite channel your inner Beyonce anymore and feel more like Britney circa 2007, take a deep breath and book a spa break asap. With or without your mates, it’s time to treat yo’self! Just like Paris, a Spa break is always a good idea. We headed to Zafiro Palace Palmanova in Mallorca to try it out for ourselves. Here are seven ways a spa break is a much needed boost for your mental and physical health... image: http://www.mtv.co.uk/sites/default/files/styles/image-w-900-scale/public/mtv_uk/galleries/large/2017/10/05/screen_shot_2017-10-05_at_09.40.03.png?itok=HNIWEdkR
+ View all
Work history
    TikTok logo
    TikTok logo
    Brand StrategistTikTok
    London, United KingdomFull Time
    I lead the luxury vertical of brand strategy EMEA at TikTok. I partner with the commercial team to develop media plans and brilliant creative campaigns for luxury, beauty and fashion brands. I lead workshops and inspiration sessions for brands and agencies I develop narratives to articulate TikTok's value proposition to advertisers. I advise brands on their organic and paid strategies on the platform.
    Viacom CBS Networks International logo
    Viacom CBS Networks International logo
    Senior Snapchat EditorViacom CBS Networks International
    London, United KingdomFull Time
    Since joining the London of ce I have launched and now manage the MTV France Snapchat Discover channel which has over 660k subscribers, 800k views daily and 7 million unique views per month. I am responsible for the editorial strategy and direction of the platform and oversee all contributors including journalists, designers and video editors. Additionally to this I help curate MTV France’s Instagram Stories and Facebook accounts; as well as supporting with localisation of International News.
+ Show more
Skills
  • Digital
  • Writing
  • Management
  • International Marketing
  • Snapchat
  • Facebook
  • Social Media
  • Broadcast
  • Strategy
  • 360 Campaigns
Education
    E
    E
    MasterEcole de Journalisme de Toulouse
     - Toulouse, France
    Specialised in broadcast and online journalism One semester in Beirut, Lebanon Held work placements at M6, Canal +, TF1, NEON magazine, Le Parisien, L'Orient-Le-Jour working on everything from on and off screen journalism, social media, production and talent-scouting.
Awards
    S
    S
    Best Digital ChannelSocial Media Awards